[ABANDON][PROJET] École-pilote pour un gouvernement universel (Nouvelle-Calédonie)

Projet Abandonné

Présentation du projet

Je propose de sauver le monde, ou du moins imaginer comment la démocratie a été sauvée en 4019, grâce à l’imagination humaniste révolutionnaire d’une ingénieure, Mirella Augueuil, qui détourna les outils de la gestion de projet pour créer la nouvelle Science Po. De cette école résolument tournée vers l’humain et son intégration dans son environnement sortir les premiers dirigeants politiques de nations vertes, et plus tard furent développés les premiers modèles d’AI « conseillers ministériels » dont Clo est de la 12ème génération.

A travers cette métaphore GalHomienne, j’aimerais très sérieusement (si si) imaginer un avenir possible à la Kanaky-Nouvelle-Calédonie, petit territoire usé par un système mondial mercato-expertocrate, pleins de potentiels et de bonnes intentions.

Je pense que l’éducation est la base de toute bonne gouvernance, je crois aussi qu’à tout âge on est capable de gouverner, et j’ai donc imaginé une école-pilote pour un modèle de gouvernement universel (une sorte de pantographe intellectuel ?)

Objectifs

Décrire la nouvelle forme de sociocratie enseignée à l’école (Science Possib’ ?) qui a permis d’établir la Galaxie des Hommes, en paix depuis l’an 4000.

Et donc imaginer une école qui formerait les dirigeants de demain en détournant et extrapolant des outils de la gdp, avec comme terrain de jeu expérimental, la Kanaky-Nouvelle-Calédonie.

Livrables

  • La charte de l’école (par exemple un format cahier des charges) sur laquelle est basé la programmation des A.I. présidents comme Clo,
  • le SWOT des principales matières enseignées, dont sont issus les principaux ministères de la GalHom et le RACI du gouvernement,
  • à la sortie de l’école les modalités d’élection des nouveaux diplômés, membres du gouvernement planétaire sous forme de carte conceptuelle (élection et répartition des ministères), avec les profils des nations représentées.

Porteur : Emilie ROSAZ

J’ai 44 ans, je suis assistante qualité indépendante (je veux dire auto-entrepreneuse), dans un petit pays qui aspire profondément à l’indépendance (je veux dire à la décolonisation). Je ne suis ni Caldoche, ni Kanak, ni même Calédonienne. Mais je suis attachée depuis 10 ans à ce petit pays torturé qui mériterait bien de devenir un modèle de nouvelle ‘quelque-chose-cratie’.

Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.